Pourquoi je ne double pas mes pochettes brodées ?

Pourquoi ai-je fait le choix de ne pas doubler mes pochettes ?

L'histoire remonte à quasi 30 ans, j'ai réalisé pour l'anniversaire de mariage de mes parents une broderie et nous nous rendons avec mes frères dans la mercerie que j'affectionne particulièrement à l'époque. Elle a un petit atelier d'encadrement.

La responsable de cet atelier a eu 2 gestes quand on lui a confié la broderie:

-sur l'endroit du travail elle a passé la main à la recherche de noeuds qui auraient pu apparaître en surface lors de la tension du travail.

Puis elle a retourné l'ouvrage et ses mots ont été "beau travail" une pause et elle a continué sous nos regards interrogatifs: "je juge autant la qualité d'un travail par le dos que par son endroit". En résumé tous les fils qui traversent de quelques points un ouvrage doivent être rentrés, rien ne doit accrocher le regard lorsqu'on observe le travail. C'est que qui m'avait été transmis par mes grands mères, ma maman et j'ai toujours accordé beaucoup d'attention au dos de mes réalisations: pas de fils à travers tout, c'est pourquoi aujourd'hui j'ai fait le choix de ne pas doubler mes pochettes.

Écrire commentaire

Commentaires: 3
  • #1

    OLLART (vendredi, 25 novembre 2016 13:23)

    C'est vrai toutes tes broderies sont très nettes sur l'envers aucun noeud n'apparait et ton travail impéccable bravo

  • #2

    nalisade (vendredi, 25 novembre 2016 14:21)

    c'est pour la même raison que moi je les double ( pour qu'on ne voit pas la catastrophe que je suis ) ;)

  • #3

    Fantine (vendredi, 25 novembre 2016 16:56)

    Merci pour vos commentaires, je crois avoir été à bonne école...
    Nalisade, certains peuvent aussi considérer que l'absence de doublure fait "pas terminé". C'est un choix, mais j'ai programmée dans un de mes tiroirs un petit tuto pour commencer un fil sans noeud et éviter les fils qui passent à travers tout.