L'Oya: c'est quoi ?

La technique de l'Oya "fut introduite dans les cours européennes au 16ème siècle et fit son entrée dans le dictionnaire de la langue française en 1594 sous le nom de dentelle turque. Elle connut un véritable engouement vers la moitié du 18ème siècle.

Dans le harem, c'était à celle des concubines qui créerait la dentelle la pus riche. Le fil de soie était entrelacé d'un fil d'or ou d'argent au point que le Sultan Mahmud 1er dut édicter des lois somptuaires limitant leur utilisation." Karavan Gallery

 

Depuis la dentelle s'est démocratisée, elle s'est répandue à la campagne et est devenue indissociable du traditionnel foulard "Yazma" porté par les femmes anatoliennes. La transmission est uniquement orale.

 

Elle se pratique à l'aiguille: Igne Oya, au crochet: Tig Oya, à la navette: Mekik Oya

La technique consiste en la création de noeuds, de picots, de boucles de fils de soie ou de coton. La créatrice réalise des motifs de fleurs ou de fruits. Le choix de ces derniers est important car ils sont chargés de sens, de messages. Par exemple "la jacinthe mauve indique le fait d'être en couple, la jacinthe rose signale que la jeune fille était fiancée et la blanche symbolise la fidélité. Le piment rouge exprime une insatisfaction au sein du couple, certaines femmes affichant ainsi leur mécontentement envers leur mari. Les sens donnés à ces divers motifs était très utiles aux femmes qui à l'époque ne pouvaient exprimer librement leurs sentiments en public et en outre ne savaient ni lire, ni écrire".

On prête également à ces petits motifs des vertus de porte-bonheur.

Voyage en Anatolie: l'Anatolie ou Asie Mineure (anadolu en turc) est la péninsule située à l'extrémité occidentale de l'Asie.

Quelques clichés de ces paysages à couper le souffle

Écrire commentaire

Commentaires: 0